Qui suis-je ?

Mon parcours

Passionnée de massages, de plantes et d’art depuis toujours, j’ai d’abord fait des études de design. J’ai travaillé dans le design textile, en broderie, où je dessinais des fleurs toute la journée. Puis j’ai exploré les teintures végétales. En parallèle de mon ancienne activité de teintures végétales, j’ai commencé à glaner des simples en plus grandes quantités, pour en distribuer autour de moi, à mes proches, me formant peu à peu auprès d’une ethnobotaniste en phytothérapie : Claire Bonnet.

J’ai ensuite souhaité en savoir plus sur le corps, les plantes, l’alimentation, en résumé ce qu’on appelle la naturopathie. J’ai donc intégré l’institut Hildegardien en tant qu’élève pour structurer et enrichir mes connaissances. Le choix de l’institut s’est fait naturellement, j’aime comprendre d’où viennent nos pratiques actuelles. Grâce à l’approche selon Hildegarde, l’apprentissage de la naturopathie s’inscrit dans l’histoire européenne de cette pratique, de quoi ancrer mon travail dans des racines profondes.

Aujourd’hui, je suis installée comme naturopathe à Peillac (56), où je reçois des consultants sur RDV et j’organise des ateliers autour des plantes et au fil des saisons.

J’utilise l’approche d’Hildegarde, mais aussi la phytologie, l’aromatologie, la nutrition, les massages, la réflexologie plantaire, l’énergie des couleurs…

J’enseigne également la réflexologie plantaire et la phytologie, à l’institut hildegardien. La transmission est importante à cette époque où beaucoup de personnes désirent comprendre et sont en quête de cohérence.

Je propose aussi des balades et stages autour des plantes. En pleine nature, chacun peut profiter de ses 5 sens pour mieux appréhender et s’initier à la compréhension du vivant.

Je continue à me former pour enrichir ma pratique, encore et toujours, grâce à diverses lectures, mais aussi via des formations complémentaires. Je suis actuellement en formation sur les fascias. Ces derniers correspondent à des membranes fibro-élastiques qui enveloppent l’ensemble des organes du corps. Ils enregistrent toute l’histoire corporelle de la personne, aussi bien physiologique, émotionnelle, qu’énergétique. Cette nouvelle trame me permet de gagner en cohérence et en compréhension dans mon travail en cabinet.

%d blogueurs aiment cette page :